Prothèse tibiale

Une emboîture tibiale doit respecter différents principes pour obtenir confort, sécurité, dynamisme :

  • répartition des appuis
  • gestion des volumes
  • accrochage

Différentes techniques sont proposées en fonction des caractéristiques du moignon, du patient, et des objectifs à atteindre.

L’emboîture dite «contact» (sans cuissard ni bretelle) mise au point vers les années soixante, n’a cessé de s’améliorer grâce notamment à l’arrivée de matériaux nouveaux tels que les résines, les mousses, les thermoformables, les silicones, les gels. Ces matériaux ont donné jour à des techniques d’appareillage évoluées, avec l’emploi des manchons préfabriqués en gel de polyuréthane ou de silicone et en copolymère épais, jusqu’à l’utilisation de manchons silicone fabriqués en atelier sur moulage qui donnent satisfaction aux patients les plus dynamiques ainsi qu’aux sportifs (emboîture « 3S »).

Emboitures

Cette emboîture peut être réalisée en résine, ou en carbone pour un gain de poids et de solidité, ainsi qu’en polypropylène dans le cadre d’un appareillage provisoire.

Le manchon mousse de polyéthylène est fabriqué sur moulage d’après la configuration du moignon, respectant parfaitement les volumes.

Les appuis sont répartis dans la totalité de l’emboîture avec toutefois un privilège à la zone sous-rotulienne avec contre appui poplité ( derrière le genou ) et sous le condyle interne.

You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by clicking here.